CNEP_logo

Centre National d’Evaluation de Photoprotection

Passerelle entre Recherche et Industrie

La transformée de Fourier en spectroscopie infra-rouge

La transformée de Fourier est une technique mathématique fondamentale utilisée dans le domaine de l’analyse des signaux. Elle permet de décomposer un signal complexe en une série de composantes sinusoïdales, révélant ainsi les différentes fréquences qui le composent.
Cette théorie trouve une application significative en spectrophotométrie infrarouge.

En spectroscopie infrarouge, la transformée de Fourier est utilisée pour convertir un signal temporel en un spectre fréquentiel. Concrètement, elle est employée dans la technique de la spectroscopie infrarouge à transformée de Fourier (FTIR), une méthode puissante pour analyser la composition chimique des échantillons.

Lorsqu’un faisceau infrarouge traverse un échantillon, certaines longueurs d’onde sont absorbées par les liaisons chimiques spécifiques présentes dans la substance. Le détecteur mesure ensuite l’intensité de la lumière transmise à différentes longueurs d’onde. Le signal obtenu est un enregistrement temporel complexe.

C’est là que la transformée de Fourier entre en jeu. En appliquant cette transformation, le signal dans le domaine temporel est converti en un spectre dans le domaine fréquentiel. Cela permet d’identifier précisément les fréquences d’absorption caractéristiques de chaque liaison chimique présente dans l’échantillon.

Les avantages de la spectrophotométrie infrarouge à transformée de Fourier sont nombreux. Tout d’abord, elle offre une résolution spectrale élevée, permettant la détection précise des groupes fonctionnels. De plus, cette méthode est rapide et fournit des résultats en temps réel. Elle est également non destructive, ce qui signifie que les échantillons analysés ne sont pas altérés durant le processus.

En résumé, la transformée de Fourier, appliquée à la spectrophotométrie infrarouge, constitue une approche puissante pour l’analyse chimique. Elle permet une caractérisation précise des composants d’un échantillon.

Depuis sa création le CNEP utilise des spectrophotomètres infra-rouge à Transformée de Fourier afin de garantir la précision et la qualité de nos analyses spectrales.